Société

Matériel de motoculture : Conseils et astuces pour l’acheter !

Si vous disposez d’un large jardin et que vous devez la cultiver, vous procurer les équipements adéquats reste une priorité. Avec un bon matériel de motoculture, vous pourrez labourer et remuer plus facilement votre sol. Ceci vous épargnera aussi les maux de dos et vous aidera à gagner du temps. Mais si vous ne possédez pas un budget conséquent, vous pouvez opter pour l’achat d’un matériel d’occasion. Pour ne pas prendre le mauvais modèle ou un matériel de qualité médiocre, vous devez alors considérer certains critères. Vous trouverez ici tous les conseils et astuces nécessaires qui vous permettront d’effectuer le meilleur choix.

Trouver un bon vendeur

Avant d’acheter votre matériel d’occasion, vous devez rechercher celui qui désire en vendre. En effet, pour la monoculture, vous trouverez des engins et des machines d’occasion un peu partout.

Dans un premier cas, vous rencontrerez des individus qui recèlent les matériels déjà utilisés pour les revendre à leur tour. Si vous devez acheter votre motoculteur ou votre motobineuse chez eux, vous pourrez débattre du prix afin de le prendre moins cher. Cependant, vous ne disposerez d’aucune garantie par rapport à la qualité ou à la performance.

Chez le professionnel par contre, même si les tarifs changent rarement, il vous assure des appareils de bonne qualité et vous permet de l’essayer. Vous pourrez vérifier s’il pourra effectuer les travaux nécessaires dans votre jardin avant de payer. De même, si des problèmes surviennent après l’achat, vous pourrez toujours réclamer des réparations.

Les jardiniers ou les agriculteurs proposent aussi des matériels de motoculture. Généralement, ils décident de mettre en vente les modèles qui ne leur servent plus ou qui ne répondent plus à leurs besoins. D’autres souhaitent également en tirer de l’argent nécessaire pour réaliser d’autres projets. L’inconvénient pour cette option reste que vous ne disposez de la garantie que le matériel pourra vous aider vous. D’un autre côté, vous pourrez bénéficier des conseils de ceux qui l’ont utilisé avant vous pour mieux vous en servir.

Vous pourrez enfin acheter votre matériel de motoculture d’occasion sur un site internet ou sur la plateforme d’un magasin. Ils mettent à votre disposition de différentes machines et engins de tout genre. Vous pouvez prendre ce qui vous convient après avoir consulté leurs caractéristiques et performances. Chez Mascus par exemple, vous accèderez à un grand nombre de véhicules industriels et d’équipements de motoculture qui ne manqueront pas de vous plaire.

Choisir le matériel en fonction de ses besoins

Pour vous procurer le meilleur matériel de motoculture d’occasion, vous devez commencer par définir ce que vous souhaitez en faire. De façon spécifique, vous pouvez l’utiliser pour deux principales tâches à savoir : labourer et biner ou fraiser. En fonction de ces deux besoins, vous pourrez choisir le modèle adéquat.

Quel matériel pour labourer ?

Labourer consiste à retourner la terre dans une profondeur donnée, pour y enfouir plus tard une semence. Ceci se réalise par l’action d’un soc et d’une charrue qui créent des sillons. Dans ce cas, un motoculteur apparait comme le matériel idéal tout comme la bêche employée pour les petites surfaces. Il peut servir à travailler la terre sur une superficie comprise entre 500 m² et 3000 m². Il possède un moteur thermique de 2 ou 4 temps d’une puissance exprimée en chevaux (ch) et d’une cylindrée évaluée en centimètre cube (cc ou cm3). Il se caractérise aussi par deux roues agraires qui peuvent varier en taille et en diamètre, d’un guidon orientable et d’une charrue. Vous devrez donc vérifier tous ces éléments avant de l’acheter. Voici d’autres composants importants :

  • Le contrepoids qui permet d’équilibrer et de faciliter l’usage du matériel ;
  • Le nombre de vitesses pour déterminer la rapidité de manœuvre ;
  • Le montage de fraises pour estimer la performance du motoculteur.

Quel matériel pour biner ou fraiser ?

kurdish, agriculteur, creuser, la terre, la ferme

Le binage ou le fraisage représente un simple ameublement de sol en surface en vue d’un ensemencement. Ici, la profondeur reste inférieure à celle réalisée par un motoculteur. Vous pouvez donc vous procurer dans ce cas une binette, une griffe de jardinier ou une motobineuse. La dernière se distingue par des fraises situées à l’arrière et deux roues agraires. Elle assure un meilleur confort d’utilisation et limite les projections de terre. Elle comporte également un moteur en 2 ou 4 temps avec une puissance estimée en chevaux (ch) et une cylindrée exprimée en centimètre cube (cc ou cm3). Encore appelée rotavator ou motoculteur à fraise arrière, la motobineuse assure une parfaite stabilité et un fraisage régulier. Si vous devez acheter ce modèle, voici les éléments à vérifier :

  • Le guidon déportable ;
  • La poignée ergonomique ;
  • Le moteur et les fraises ;
  • Le protège-plantes en acier.

Tenir compte de la surface à labourer

Pour le choix d’un bon matériel de motoculture d’occasion, vous devez tenir compte de la surface que vous souhaitez travailler. Dans votre jardin ou dans votre champ, la superficie concernée déterminera le modèle adéquat surtout par rapport à la puissance du moteur. Retenez cependant que vous trouverez de moins en moins les engins avec des moteurs de 2 temps. Vous verrez plutôt des matériels de 4 temps, car ils présentent une puissance supérieure et disposent d’une plus grosse cylindrée. Cette dernière caractéristique vous permettra d’utiliser votre appareil sans le faire tourner en plein régime. Si vous devez cultiver une surface inférieure à 1000 m², les engins de 5 chevaux restent les plus adaptés. Par contre, pour un jardin ou un champ de plus de 3000 m², optez pour un moteur de 6 chevaux ou plus.

Vérifier les charrues

Pour labourer un sol, la charrue représente un accessoire indispensable. Peu importe le matériel de motoculture que vous choisirez, vous devez vérifier ce paramètre. Elle vous permettra de creuser les sillons dans la terre et de l’ameublir pour un ensemencement réussi. Voici les différents modèles possibles :

  • La charrue avec un soc : avec celle-ci, vous ne pourrez labourer que dans un seul sens et vous devrez remonter à vide pour reprendre ;
  • La charrue brabant : équipée de deux socs, elle vous permettra de travailler votre jardin à plein en aller et retour ;
  • La charrue vigneronne : elle dispose d’un soc, mais vous pourrez l’incliner à droite ou à gauche en fonction du sillon que vous recherchez.

Quelques autres critères à considérer

Outre les paramètres énumérés plus haut, vous devez aussi considérer d’autres critères pour vous assurer de ne pas vous tromper dans le choix de votre matériel de motoculture. Voici les éléments à vérifier :

  • L’alimentation du matériel : si vous devez acheter un motoculteur ou une motobineuse par exemple, tenez compte de son mode de fonctionnement. En général, vous trouverez des machines électriques qui démarrent à l’aide d’un fil ou d’une batterie. Un modèle à essence vous servira aussi si vous devez travailler loin d’une prise de courant ;
  • Le nombre de fraises disponibles : entre deux et six fraises, vous pouvez choisir votre moderne en fonction de la largeur de votre jardin. Elles peuvent réaliser entre 16 cm et 80 cm en un seul tour. Assurez-vous donc que votre vendeur mette à votre disposition toutes les fraises que comporte le matériel d’origine ;
  • Le type de transmission : pour un motoculteur ou une motobineuse par exemple, vous disposez du choix entre une transmission par une courroie ou une chaine entre les roues ou une transmission par cardan avec prise de force ;
  • La présence des disques de protège-plantes : elles préservent les massifs et les végétaux de votre jardin de tout arrachage involontaire ou d’une mauvaise manœuvre ;
  • Les pièces du matériel : pour les engins et les accessoires d’occasion, réclamez les papiers d’achat. Le propriétaire doit donc vous fournir toutes les pièces et si possible un certificat de non-gage.

Les différents équipements du matériel

Lorsque vous achetez un engin d’occasion, vous pouvez ne pas bénéficier de tous les composants. Alors, prenez le soin de les vérifier. Entre autres, voici certains accessoires qui pourront vous faciliter l’utilisation :

  •  dans un potager, ils vous permettront de manœuvrer plus aisément l’engin et de procéder aux différents réglages par rapport à la profondeur de travail ;
  • ce guidon optionnel limite les vibrations lors de l’utilisation et offre donc un meilleur confort. Vous pourrez l’adapter à votre taille pour soulager votre dos ;
  •  elle servira à ouvrir le sol sans le retourner ;
  •  avec cet accessoire, vous pourrez transporter un autre matériel ou une charge lourde ;
  •  ils permettent de préparer le lit de semence et de rouler les graines semées pour les enfouir ;
  •  en hiver, elle vous aidera à évacuer la neige et à travailler facilement.

En achetant un matériel d’occasion, vous ne disposerez pas toujours d’une garantie de qualité. Alors, vous devez suivre ces différents conseils et astuces pour effectuer un meilleur choix.

Montre plus

Mathilde

J'aime le shopping, la cuisine, la décoration, la mode, etc... Je me suis donc lancés fin 2017 dans ce blog Ideemag.com afin de partager mes astuces et mes conseils avec les internautes !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close