Loisirs

Le top 7 des accessoires de protection indispensables à un chasseur

Pour pratiquer son activité en toute sécurité, tout chasseur doit utiliser certains accessoires très importants pour sa sécurité maximale. En effet, vu qu’il s’agit d’un sport à risque, beaucoup de choses peuvent survenir pendant son exercice. Vous pouvez par exemple faire face à des dangers imprévus comme une chute ou un plomb. Raison pour laquelle, que vous soyez chasseur débutant ou expérimenté, vous devez obligatoirement vous munir des équipements de protection idéals qui vous aideront à mieux vous protéger pendant votre expédition. Ils vous aideront à affronter toutes les situations possibles et en particulier à lutter contre les risques d’accidents et d’altérations de la santé. Nous avons donc répertorié  ici tout le matériel nécessaire pour protéger toutes les parties de votre corps.

Les plaques de couche

chasseurEncore appelée le sabot de crosse, la plaque de couche est un outil qui a pour rôle d’absorber les chocs et les vibrations de l’arme. Cet équipement est une sorte de gilet de protection qui sert à protéger votre épaule lorsque vous effectuez des tirs. En fonction du calibre du fusil que vous utilisez, il se peut que le coup et la secousse engendrés par le tir soient très violents. Ce qui pourrait causer des problèmes à votre épaule. Par conséquent, toute personne soucieuse de sa sécurité a l’obligation d’acheter une plaque de couche avant de s’adonner à l’activité de chasse. Les plaques de couche assurent en effet la protection des chasseurs ou tireurs contre les risques de micro-traumatismes et leur permettent d’avoir une bonne stabilité. Considérées comme des amortisseurs efficaces, elles sont conçues avec des matières qui ont été bien étudiées pour la circonstance. Généralement, elles sont faites en caoutchouc robuste, et permettent également de bien poser l’arme pour un ajustement facile. Votre fusil reste ainsi en place et s’adapte parfaitement à votre morphologie.
Disponible en différentes couleurs et formes, cet équipement peut s’installer sur tous les modèles de fusil de chasse et de carabines, et cela que ce soit une arme de type superposé, juxtaposé ou semi automatique. En fonction de vos besoins, vous pouvez choisir des plaques de 9, 16, 20, 24 ou 28 mm d’épaisseur. Quant aux dimensions de la largeur et de la hauteur, elles correspondent aux mesures standards des bois de crosse. Mais il est possible de faire une adaptation grâce aux trous pré-percés pour les vis. Vous pouvez aussi adapter votre plaque de couche en le taillant avec une ponceuse à bande ou au backstand ou au papier à poncer à l’eau pour les finitions. Avant ce travail, on vous conseille de protéger votre crosse avec du ruban adhésif pour être à l’abri de raclage que peut causer la ponceuse ou le papier à poncer.

La fabrication des plaques de couche est assurée par des artisans dotés de compétences exceptionnelles, gage d’une grande durabilité.

Le casque anti-heurt (ou anti-scalp, anti-choc)

La tête est une partie du corps très importante qu’il faut à tout prix protéger de tout accident. Pour cela, pendant que vous vous amusez à la chasse, vous devez penser à l’utilisation des équipements de protection de cette partie sensible. À ce titre, la casquette anti-heurt est la meilleure solution pour prévenir le pire. Il protège la partie supérieure de la tête du porteur contre les différentes blessures ou lacérations qui peuvent survenir suite à des chutes ou autres accidents. Un bon casque doit avoir un double rôle d’anti-pénétration et d’amortisseur et être constitué des éléments suivants :

  • une calotte: il s’agit de la partie extérieure du casque. Elle doit avoir fabriqué avec une matière à la fois rigide, étanche et légère comme le polyester renforcé, le polyéthylène, l’ABS, le polycarbonate, etc. ;
  • un harnais: il permet de garder le casque en place sur la tête et joue aussi une fonction d’amortisseur pendant les éventuels chocs. Ses différentes parties sont le tour de tête, le serre-nuque, la coiffe. Vous pouvez trouver aussi des casques qui disposent par des équipements de confort tels que les sangles d’amortissement, le bandeau anti-sueur, un rembourrage protecteur. Il vous revient de faire votre choix selon votre budget ;
  • une jugulaire: c’est la sangle réglable qui passe sous le menton. Son rôle est d’assurer le maintien du casque sur la tête.

Le casque anti-bruit

Le saviez-vous ? Une détonation de fusil produit un bruit dont le niveau sonore est estimé à plus de 120 dB. Or, la zone de danger pour l’audition commence à partir d’un niveau sonore de 95 dB. C’est pour cela qu’il est fortement recommandé de s’équiper de casque anti-bruit pour éviter donc d’être confronté aux problèmes de surdité. Cet équipement préserve l’audition de lésions engendrées par les bruits impulsionnels (tirs). C’est donc un casque de protection auditif. Il est très pratique surtout pour les personnes qui sont des novices dans l’utilisation des armes. Sa particularité est qu’il masque les sons qui agressent l’oreille et amplifie les sons importants d’où son second nom de casque amplificateur. Grâce à ce dispositif incontournable, vous n’entendrez plus les bruits assourdissants de votre arme, mais vous pourrez entendre les bruits faits par les animaux pour les attraper.

Les lunettes de tirs

lunettes de tirsAccessoires indispensables de chasse, les lunettes de tirs ne doivent en aucun cas s’oublier. En effet, certains incidents de chasse surviennent et peuvent toucher vos yeux s’ils ne sont pas protégés. Ce sont des désagréments qui arrivent d’habitude pendant les chasses collectives et qui sont causés par les cartouches de fusils. Outre ces lunettes destiné à prévenir vos organes oculaires des dommages collatéraux, il y a également les lunettes de visée. Ces dernières permettent de mieux ajuster son tir. Vous en aurez surtout besoin si vous pratiquez la chasse à l’approche ou à l’affût puisque les tirs s’effectuent à grande distance. Par contre, si vous pratiquez la chasse en battue les lunettes de visée ne vous seront pas indispensables, mais elles vous seront quand même bien utiles. On vous rappelle également qu’à partir de 35 à 40 ans beaucoup de personnes sont victimes de la baisse progressive de l’acuité visuelle (c’est normal). Et cela devient un handicap pour réaliser des tirs précis à partir d’une certaine distance. Cet équipement sera d’une grande aide pour ces chasseurs, car il va grossir la cible et va la rapprocher de manière virtuelle.Les lunettes de visée existent en trois grands types :

  • Le point rouge: dépossédé de réticule, il est principalement utilisé en battue, à courte et moyenne distance ;
  • La lunette à grossissement fixe: idéal pour la battue ou l’approche et l’affut, il est impossible de jouer sur le grossissement de cette catégorie de lunette. Vous pouvez l’identifier, car elle a un seul chiffre avant le X (4×32) ;
  • La lunette à grossissement variable: ce type de lunette peut s’adapter aux différents types de chasse. Elle est reconnaissable grâce à ses 2 chiffres avant le X (6-32×56) ;

La paire de bottes

La chaussure qui vous offre le plus de sécurité pour vos séances de chasse est une paire de bottes. Elle vous met à l’abri des différents dangers et risques inhérents à l’environnement dans lequel vous envisagez faire votre activité. Avec cet équipement, fini les blessures aux pieds. Mais son choix doit être basé sur un bon nombre de critères si vous voulez une paire de bottes confortable à la fois résistante. Veillez aux matériaux qui ont servi à la conception de la botte choisie. À cet effet, le caoutchouc est très prisé à cause de ses propriétés naturelles remarquables. La botte doit disposer aussi de coques, au niveau des orteils et du talon pour vous protéger des chutes et des écrasements. Pour le confort, vous devez bien considérer votre pointure et la légèreté de la chaussure. Ce dernier critère vous permettra d’être à l’aise dans vos mouvements.

La veste de chasse

veste de chasseCe n’est pas n’importe quel vêtement qu’on porte pour aller chasser. Pour vous protéger au mieux lors de vos longues parties de chasse, vous devez opter pour une veste de chasse. Non seulement elle assure votre protection, mais elle servira à camoufler et à ranger divers accessoires qui vous seront nécessaires. On retrouve sur le marché trois sortes de vestes de chasse :

  • La veste de chasse anglaise: il s’agit d’une sorte de manteau trois-quarts conçue en tweed. Bien qu’elle soit l’apanage des chasseurs anglais, elle est utilisée par de nombreux Français et très idéale pour chasser à cheval ;
  • La veste de chasse en cuir: caractérisée par une élégance exceptionnelle, ce type de veste est aussi prisé. Toutefois, il est lourd et moins pratique ;
  • La veste de chasse camouflage: elle provient des vestes militaires et est dotée d’une bonne résistante. Elle est idéale à toutes les activités qui se déroulent en plein air et dans les milieux hostiles.

Les gants de chasse

Tout comme la tête, les mains doivent être aussi protégées. Pourquoi ? Parce que la chasse est souvent pratiquée en hiver, une période caractérisée par un froid indescriptible. Mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle vous devez vous équiper de gants pendant la pratique de la chasse. Ils permettent aussi de faire face à une végétation agressive et de fondre totalement dans la nature si vous êtes chasseur à l’approche ou à l’affût. Par conséquent, il faudra prendre en considération tous ces éléments pour choisir vos gants.

.

Montre plus

Mathilde

J'aime le shopping, la cuisine, la décoration, la mode, etc... Je me suis donc lancés fin 2017 dans ce blog Ideemag.com afin de partager mes astuces et mes conseils avec les internautes !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close