Loisirs

Baroudeurs : quelle différence entre randonnée, trekking et alpinisme ?

Le trekking est une activité de plein air qui consiste à marcher pendant plus d’une journée. Une telle activité permet évidemment d’explorer des paysages, de découvrir des cultures et, plus largement, d’apprécier les joies du plein air ainsi que l’imprévisibilité de l’aventure. Puisqu’ils présentent des similitudes telles que la communion avec la nature et l’exercice physique en plein air, le trekking, la randonnée et l’alpinisme ont par ailleurs tendance à être confondus.

Si vous aussi, vous avez du mal à faire une différence entre les trois, alors les informations ci-dessous sont faites pour vous. Afin de vous permettre de les distinguer plus aisément, cet article comporte en effet des précisions sur les principales différences entre le trekking, la randonnée et l’alpinisme. Vous pourrez ainsi choisir plus facilement l’aventure qui correspond le plus à vos préférences et à votre condition physique. Voici un petit guide comparatif !

La randonnée

Elle est considérée comme l’activité la moins contraignante des trois. Ici, vous marchez sur des sentiers bien balisés, avec une difficulté qui oscille du facile au modéré. Il s’agit généralement de circuits d’une demi-journée à une journée. Le terrain varie de relativement plat à raide. Il peut s’agir de montagnes, d’une côte comme les Cinque Terre en Italie, ou d’un sentier très fréquenté comme les 100 derniers kilomètres du Chemin de Saint-Jacques en Espagne. Bien que ce dernier soit une randonnée de plusieurs jours, on reste sur un parcours relativement facile avec des pentes douces.

La randonnée est plus facile que le trekking ou l’alpinisme, mais elle peut tout de même constituer un défi, en fonction de la forme physique des randonneurs, mais aussi de la météo. La plupart des randonnées se terminent généralement au même endroit où elles ont commencé. Il est possible de faire une boucle ou de revenir par le même chemin.

Les randonnées durent généralement entre 2 et 8 heures. Il va sans dire que les randonnées les plus longues sont physiquement les plus difficiles et qu’il faut donc s’assurer d’être en bonne forme avant de se lancer. Outre la longueur, le dénivelé de la randonnée joue également un rôle important dans la détermination de la difficulté du parcours.

En règle générale, vous pouvez faire 400 m de dénivelé par heure. Cela dépend de la pente et de la difficulté du terrain, mais il s’agit d’une règle générale qui s’applique dans la majorité des cas. La randonnée n’exige qu’un équipement de sécurité minimal, avec une trousse de premiers secours, des vivres, de l’eau et éventuellement un moyen de communiquer. Votre smartphone (si le circuit est « urbain ») ou le talkie walkie baofeng bf 888s dans l’arrière-pays feront largement l’affaire.

Le trekking

Pour beaucoup, le trekking est le dernier loisir qui lie la nouvelle génération à l’amour de la nature et de la terre. Dans les faits, la pratique de cette activité se situe entre la randonnée et l’alpinisme, surtout en ce qui concerne la difficulté. Les treks durent généralement deux jours ou plus, et impliquent donc des nuitées à la belle étoile ou dans un hébergement dédié, avec généralement un mobilier d’appoint. Sur les sentiers les plus reculés, vous devrez dresser une tente et établir un campement. Le trekking est de toute évidence plus difficile que la randonnée, car vous marcherez plusieurs jours d’affilée.

Le trekking commence généralement à un endroit pour se terminer ailleurs. La distance peut varier de 40 kilomètres à plusieurs centaines de kilomètres. Les treks les plus réputés parmi la communauté des baroudeurs et autres aventuriers peuvent durer plusieurs semaines, voire des mois ! Le Tour du Mont Blanc par exemple vous emmène autour de la deuxième plus haute montagne d’Europe. Vous traverserez la France, l’Italie et la Suisse. Il faut généralement compter entre 7 et 12 jours.

L’alpinisme

L’alpinisme est de loin l’activité la plus difficile des trois. C’est une variante plus technique du trekking qui vous emmène vers des sommets plus élevés, souvent à plus de 3 000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il s’agit également de voyages de plusieurs jours qui nécessitent un entraînement physique et technique préalable. L’alpinisme nécessite un équipement de pointe… mais encore faut-il savoir l’utiliser dans les règles de l’art.

Vous devez par exemple savoir comment grimper sur la glace avec des crampons. Vous devez également savoir utiliser un piolet et traverser d’énormes fissures sur la glace sans glisser. Vous devez également être en mesure de survivre aux tempêtes de neige et autres évènements climatiques inattendus. Dans certains endroits, vous devrez être assez endurant pour pouvoir supporter de longues heures d’ascension avec de faibles niveaux d’oxygène.

Montre plus

Mathilde

J'aime le shopping, la cuisine, la décoration, la mode, etc... Je me suis donc lancés fin 2017 dans ce blog Ideemag.com afin de partager mes astuces et mes conseils avec les internautes !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close